La collecte en Finistère : 1re estimation, 233 t (- 4 %)

Pierre Spieth, président de la Banque alimentaire du Finistère, Jacqueline Tabarly, marraine de la collecte, Pierre Thaumiaux, responsable de la collecte pour le Sud-Finistère; des responsables du réseau BPBA Sud-Bretagne (banques), des élèves du lycée Chaptal de Quimper, le directeur et un responsable du Centre Leclerc, des bénévoles de la BA Sud-Finistère, lors d'un "point presse" samedi matin dans la galerie marchande d'hyper de Gourvily.

Banque alimentaire du Sud-Finistère :

des Quimpérois très généreux

Samedi soir, Pierre Thaumiaux, responsable de la collecte annuelle en Sud-Finistère pour la Banque alimentaire du Finistère, faisait ses comptes… A partir de la pesée des denrées alimentaires - et des produits d’hygiène - arrivés à l’entrepôt quimpérois de la  BA29, il pouvait avoir une estimation du tonnage récolté dans les moyennes et grandes surfaces de Quimper communauté. Sachant que dans les autres communes du Sud-Finistère cette scrupuleuse comptabilité sera faite en début de semaine par les CCAS (centres communaux d’action sociale), où les denrées collectées seront conservées.

29,30 tonnes ont été récolté à Quimper, soit moins 4% que l’année dernière. Ce qui correspond à l’impression générale que les bénévoles avaient sur le terrain, dans les galeries des hypermarchés, vendredi et samedi.

 

Collecte : 233 tonnes en Finistère
En relation avec les responsables de l’entrepôt brestois de la BA29 (47 tonnes, moins 3 % dans la cité du Ponant), dimanche matin l’estimation de la collecte 2015 pour le Finistère était de 233 tonnes ; moins 4 % qu’en 2015.

Pierre Spieth, le président de la BA29, samedi matin, entouré de Jacqueline Tabarly, de représentants d’entreprises partenaires, d’élèves du lycée Chaptal, dans la galerie marchande de Leclerc Gourvily, n’en faisait pas mystère : « Les temps sont durs pour tout le monde ; je suis sûr, malgré tout, que les Quimpérois n’oublieront pas les personnes qui ont vraiment besoin, toute l’année, de ce coup de pouce alimentaire ». Il avait raison d’être optimiste.

 

Pour votre information vous trouverez sur le lien ci-après le reportage sur les Banques Alimentaires (ici à Quimper dans le Finistère), à l’occasion de la Collecte nationale, diffusé sur TF1 le jeudi 26 novembre dans le journal de 13 h de Jean-Pierre Pernaut : http://lci.tf1.fr/jt-13h/videos/2015/banque-alimentaire-les-benevoles-se-preparent-avant-la-collecte-8688556.html

________________________

 

20 octobre : BA29, signature d'une convention

avec Verlingue et Génératoin

 

La photo : les signataires de la convention, le 20 octobre, dans les locaux de la Banque alimentaire 29, à Quimper, de gauche à droite : Yves Tirilly, qui était toujours (pour quelques minutes encore) le président de la BA29, Matthieu Havy, directeur général de Génération; Jacques Verlingue, Pdg de Verlingue Assurances; Jacqueline Tabarly, puis Pierre Spieth, le nouveau président de la Banque alimentaire du Finistère.

 

Mardi 20 octobre était une journée doublement particulière au siège de la Banque alimentaire du Finistère. Yves Tirilly, son président depuis plus de quatre ans, allait passer le relai à Pierre Spieth. Mais avant que le CA de l’association caritative ne se réunisse pour entériner ce changement, ils recevaient tous les deux, en présence de Jacqueline Tabarly, la marraine de la BA29, Jacques Verlingue, Pdg de Verlingue-Assurances, et Matthieu Havy, directeur général de Génération. Le dernier acte officiel d’Yves Tirilly allait être de signer, en compagnie de ces mécènes, une convention de partenariat entre le groupe Verlingue et la Banque Alimentaire du Finistère, site de Quimper et agence de Brest.

 

Ici, le lien pour visualiser le film de cette signature de convention :

 

*8.000 € pour l’investissement

Jacques Verlingue précisait « que cela fait six années que son groupe accompagne et soutient financièrement la BA29 parce qu’il est important d’aider une association comme la vôtre, qui travaille toute l’année au service des plus démunis (aide alimentaire). Mais cela va au-delà d’un chèque, car lors de votre prochaine collecte annuelle, les 27 et 28 novembre, nos salariés participeront activement à celle-ci. C’est un engagement global ». Ces deux chèques de 4.000 € seront appréciés à leur juste valeur par les 100 bénévoles de la BA29. Car s’ils redistribuent tout au long de l’année 1.700 tonnes d’aliments divers provenant de l’Europe, de l’Etat, des grandes et moyennes surfaces et de 80 entreprises agroalimentaires du département, il faut d’abord les stocker en respectant la chaîne du froid, de l’hygiène, et pour cela il faut des frigos, des congélateurs et de… l’énergie électrique.

 

*17.000 bénéficiaires

Les sites de Quimper et de Brest de la Banque Alimentaire du Finistère ont comme interlocuteurs 140 CCAS, 27 associations humanitaires ou caritatives du département. 17.000 personnes reçoivent - plus ou moins régulièrement - une aide alimentaire de celle-ci ; ce que représente plus de 3.500.000 repas/an. Ce sont les services sociaux des mairies qui instruisent les dossiers.

 

 

A la rencontre des bénévoles dans l'entrepôt de la BA29, à Quimper.


La collecte 2015 : les 27 et 28 novembre

----------------------------

AG de la Banque Alimentaire 29, en avril dernier

Un nombre record de participants à l’Assemblée Générale de la Banque Alimentaire 29 le 21 avril, à Châteaulin. On notait la présence de Jacques Bailet, président de la Fédération Française des Banques Alimentaires; et de Jacqueline Tabarly, la marraine de notre association.

En voici les points forts

Chiffres 2014. - Près de 1.900 tonnes de denrées récoltées. 89 % proviennent de la lutte contre le gaspillage ; le reste de la collecte de fin novembre et des aides publiques (UE et Etat). En outre, les coopératives agricoles "ont fait partir" 649  tonnes de produits divers (choux-fleurs, artichauts, tomates...) au profit de banques alimentaires d’autres départements prouvant leur implication dans la lutte contre le gaspillage.
Valeur des produits distribués dans le Finistère. - S’il avait fallu les acheter au tarif du marché, il aurait fallu débourser 6.400.000 euros. Le nombre de bénéficiaires différents (CCAS, épiceries sociales et/ou solidaires) est supérieur à 14.000 personnes l'an.
17 nouveaux partenaires. - Des CCAS, essentiellement de zones rurales se sont ajoutés depuis un an. Les crises de l’agroalimentaire dans le Finistère ne sont pas étrangères à ces nouveaux partenariats, qui viennent renforcer un maillage assurant une aide alimentaire de proximité.
Un nouveau chantier : comment mieux adapter la distribution ? - En effet, l’évolution des sources de produits de plus en plus locaux, les attentes des bénéficiaires qui sont différentes en ville ou en zone rurale (habitudes alimentaires parfois différentes) dans les épiceries sociales ou solidaires, ou dans les CCAS, font qu’une réflexion sera lancée pour améliorer le service rendu.
Un mécénat réactif. - Depuis quatre ans, il a permis des achats d’équipements à hauteur de 180.000 euros. Ce réseau d’entreprises solidaires s’est étoffé localement et nationalement, accompagné d’un changement d’état d’esprit. Le chèque n’est plus qu’un des éléments d’une politique interne d’action sociale révélant différentes formes de participations à la collecte annuelle, informations sur l’aide alimentaire, dans des réunions internes, communications internes et externes. Bref, un partenariat très riche.
Projet de loi Garrot sur le gaspillage alimentaire. - Inciter, oui mais pas d’obligation de donner, car la logistique de collecte de tri et de distribution ne suivraient pas. Cette position est partagée par les autres réseaux caritatifs.
Un bénévolat qui se professionnalise de plus en plus. - Il sait, à l’occasion, répondre dans l’instant aux demandes d’urgence.
Les remontées d’indicateurs. - En ne remontant pas suffisamment les chiffres de leurs bénéficiaires les partenaires risquent de sous évaluer le poids de notre structure. Ces chiffres sont à la base des calculs de répartition des aides de l’Etat et de l’Union Européenne. Allez encore un effort pour étre au plus prés de la réalité.
Convention avec l'AMOMA. - En début d’AG Yves Tirilly, président de la Banque Alimentaire, et Patrick Guillemot, président de l’Association des Anciens Médaillés du Mérite Agricole (AMOMA) ont signé une convention. Cette association s’engage à aider la BA à trouver de nouveaux fournisseurs pour ses approvisionnements.
Pierre SPIETH, qui vient de rentrer au conseil d'administration de la BA29. - Il y a 25 ans j’ai assisté à une conférence de Jean Hernot sur l’activité de la Banque Alimentaire du Finistère, qui venait de démarrer à Quimper. J’ai pensé tout de suite que j’aimerai bien être utile dans une telle structure. De retour par ici, l’an dernier,  Pierre Thaumiaux m’a convaincu de reprendre cette idée. « Le job est exigeant, difficile. Je suis admiratif du travail effectué par Yves depuis quatre ans. Je mesure le poids des contraintes, notamment celles liées à la géographie de deux sites qui doivent travailler ensemble. Mais je mesure aussi le côté enthousiasmant de faire travailler ensemble des bonnes volontés et des compétences de tous horizons. C’est pourquoi j’ai accepté cette responsabilité, où je m’impliquerai de plus en plus ».
Jacques BAILET. - Il revenait à Jacques Bailet, président de la Fédération Française des Banques Alimentaires de conclure cette assemblée, devant près de 170 personnes. Il dit s satisfaction de voir combien les produits distribués sont de qualité. C’est une force d’être installé sur deux sites.
« Il convient de promouvoir trois orientations fortes pour les prochaines années :
- accentuer les liens avec les partenaires, en termes numériques notamment. Il faut être à leur écoute, s’enquérir de leurs besoins;
- renforcer la solidarité entre les Banques Alimentaires aux plans régional et national;
- étoffer des projets comme celui d’accroitre le nombre des Epiceries sociales. Il faut innover en s’appuyant sur des réseaux de compétences et la générosité des partenariats.
L’on reçoit beaucoup en s’engageant... ».

 


Le groupe des donateurs, qui représentaient les entreprises solidaires (lire ci-dessous) avec la BA du Finistère, site de Brest, lors du discours de Yves Tirilly.

Le 3 avril, réception de la chambre froide négative

de la Banque alimentaire de Brest

L'activité de la Banque alimentaire du Finistère s'est singulièrement accrue ces dernières années. La Banque alimentaire 29 aura collecté près de 1.900 tonnes de denrées en 2014, pour une valeur de 6,4 millions d'euros. Dans le même temps, le nombre de bénéficiaires a malheureusement augmenté, depuis un an 14 nouveaux CCAS ont signé une convention avec la BA29, qui compte maintenant près de 150 partenaires formant un maillage de plus en plus serré.

Ces évolutions ont conduit à renforcer les possibilités de stockage et de garantie de bonne sécurité alimentaire.

Depuis quatre ans, le site de Brest, qui représente la moitié de l'activité de la Banque Alimentaire, avec celui de Quimper, a bénéficié de 103.000 € d'investissement et la mise en place de la chambre froide négative, inauguré le 3 avril, vient clore ce plan d'aménagement. Cette chambre froide négative permet une augmentation des capacités de stockage de 12 à 20 palettes de surgelés (15 t). Elle va permettre de proposer une grande diversité de produits aux partenaires et de réduire les coûts de stockage externe. Ce chantier, suivi par Jean-Marc Huchon, bénévole, a été réalisé par l'entreprise Axima Réfrigération, basée à Landivisiau. Il a nécessité la réunion de dons et de subventions à hauteur de 39.450 €.

___________


Un des ordinateurs du site de Brest de la BA29 était à bout de souffle...

Les garages Renaults brestois ont fait un geste : un chèque de 400 €, merci à eux !

 

De gauche à droite : Pierre Evrard, directeur des concessions Renault Brest ; Michel Lenoir, responsable de l'antenne brestoise de la BA29 ; Hervé Scieur, représentant le comité d'entreprise des garages Renault brestois ; et Hervé Thomas, qui gère la logistique de notre entrepôt guipavasien.

Notre collecte 2014 en quelques chiffres

2 jours, les 28 et 29 novembre derniers, dans 220 grandes et moyennes surfaces du "29" (Finistère). 2.200 bénévoles en gilets orange aux entrées de ces commerces. La collecte sur l'agglomération brestoise (BMO, Brest Métropole océane*) dépasse 47,8 tonnes de produits alimentaires variés, ainsi que des produits d'hygiène, soit une progression de 2 %. A Quimper, le tonnage récolté est de 24,8 tonnes, contre 23,2 l'année dernière (+ 7 %); en comptant le Super U de Plogonnec et le Centre Leclerc de Crozon, le tonnage monte à 30,7 tonnes, soit une progression de 14 % ! Les Finistériens sont très généreux. Le bon résultat, évalué le 10 décembre, pour le Finistère, en tonnes : 255 t + 5 %. Merci à vous tous, généreux donateurs, ainsi qu'aux bénévoles, personnes individuelles ou issues du milieu associatif, qui nous permettent, aujourd'hui, d'afficher ce bon résultat.

*Brest Métropole océane sur le Net : http://www.brest.fr/territoire-competences/brest-metropole-oceane.html


La collecte 2014, 255 tonnes, assurera 500.000 repas (il n'y a pas d'erreur...) au profit de 14.000 personnes aidées par la Banque Alimentaire du Finistère en cette année 2014.



30 ans déjà ! En 1984, Bernard Dandrel créait à Arcueil, en Région parisienne, la première Banque Alimentaire de France. Selon la Fédération française des Banques Alimentaires, 2.600.000 personnes en France vivent de l’aide alimentaire distribuée par les grandes associations humanitaires (Secours populaire français, Banque Alimentaire, Restos du Coeur, Croix-Rouge française). En France, il y a 98 Banques Alimentaires et antennes, dont celle du Finistère, qui a été créée à l'initiative de Jean Larzul, conserveur, au début des années 90, à Quimper et Brest.

 

Ci-dessous, le lien pour visionner sur Youtube la vidéo "L'écume des jours", à propos de cet anniversaire, ainsi que d'autre "spots" publicitaires de la Fédération nationale des Banques Alimentaires.

https://www.youtube.com/watch?v=0twToip1u6M&list=UU6RPE263SO_3yk4c_LsTclw&index=5

 

 

* Le reportage de FR3 Iroise, diffusé dans les journaux télévisés du 08/09/2014 sur la prochaine collecte de la Banque Alimentaire du Finistère

Pour visualiser, veuiller "cliquer" sur ce lien : 

http://youtu.be/LekuJN3zYmo

 

Le service Communication de la Fédération met à disposition deux nouveaux films. "Une chaîne solidaire", expliquant le travail quotidien des Banques Alimentaires ; et "L'écume des jours", film réalisé à l'occasion des 30 ans du réseau.

-    A voir sur sur notre chaîne Youtube : https://www.youtube.com/user/BanquesAlimentaires

 

 

En rubrique "Nous connaître", chapitre "Mon article", une chronique de Yves Tirilly, président de la Banque Alimentaire 29 :

Point sur l'aide de l'Union européenne : fin du PEAD et mise en place du FEAD


Un partenariat BA29-BPA du Sud-Finistère :

un chèque de 8.000 € pour l'équipement du site brestois

et une participation effective à notre collecte annuelle


De gauche à droite, Valérie Goraguer-Bidault, Gilles Bertrand, directeur général de la Banque Populaire Atlantic, Elisabeth Bihan, directrice d'agence à Quimper, lors de la remise officiel du chèque de 8.000 € le mercredi 12 novembre, dans l'entrepôt de la BA 29-S. Yves Tirilly, président de la BA29, présente ce généreux chèque qui permettra de "bouclé" le financement de la chambre froide négative de l'entrepôt brestois de la Banque Alimentaire du Finistère.

Cet important chèque de 8.000 € n'est qu'un des trois volets de l'implication de la Banque Populaire Atlantique du Sud-Finistère auprès de la Banque Alimentaire du Finistère. En effet, ses 17 agences cornouaillaises vont collecter directement des dons alimentaires auprès de leurs clients; enfin, des membres du personnel de la banque participeront à des permanences dans les grandes surfaces lors de notre collecte annuelle des 28 et 29 novembre. Bravo et merci à tous !


Pour la 5e année, Verlingue et Génération renouvellent

leur soutien à la Banque Alimentaire du Finistère

Jacques Verlingue (président Verlingue) et Matthieu Havy (directeur général Génération) aux côtés de Yves Tirilly, président de la Banque Alimentaire du Finistère, et deux membres du conseil d'administration de la BA29, Pierre Salou et Pierre Thaumiaux.

Pour la 5e année consécutive, Verlingue et Génération s'engagent avec la Banque Alimentaire du Finistère pour aider les plus démunis. Cette année, les deux journées de collecte dans les grandes surfaces du Finistère se dérouleront les vendredi 28 et samedi 29 novembre. Verlingue et Génération s'engagent en matière de solidarité. Au-delà de l'aide financière, les dirigeants et collaborateurs des deux entreprises soutiendront également cette démarche solidaire par une collecte interne (du 24 au 28 novembre), ainsi que par leur présence dans les hypermarchés ces deux jours-là.

 

Les sites de Brest et de Quimper

ont fêté le 30e anniversaire

de la Fédération nationale des Banques Alimentaires

La Banque Alimentaire du Finistère a fêté le jeudi 23 octobre à Brest et le lendemain, le vendredi 24 à Quimper, cet anniversaire. Un repas - simple et convivial - réunissait sur les deux sites des élus du Finistère, nos sponsors et nos partenaires, ainsi que les bénévoles.


A Quimper, avant les discours : Maryvonne Blondin, sénateur du Finistère, entourée de Yves Tirilly (à sa gauche), de Jean Larzul, 1er président de la Banque Alimentaire du Finistère et de Pierre Thaumiaux et Jean Hernot.


A Brest, la veille, avant les discours et le repas qui réunissait une centaine de convives sous un barnum, Yves Tirilly recevait les invités à l'intérieur de l'entrepôt brestois, il est ici en compagnie de Alain Bourgarel et Pierre Brannelec, les dirigeants de Géant et Carrefour à Brest, partenaires de la BA29 brestoise.


Yves Tirilly, recevait le mercredi 12 novembre une délégation de la Banque Populaire Atlantique

Une délégation de cadres dirigeants de la Banque Populaire Atlantique, conduite par Mme Valérie Goraguer-Bidault, directrice de l'agence de Quimper, a été reçue à l'occasion de la remise d'un chèque de 8.000 €, à titre de partenariat. Ce soutien se manifestera également à l'occasion de la collecte annuelle, les 28 et 29 novembre prochains, dans les différentes agences de la banque dans le Finistère-Sud.

A noter que le soutien de l'entreprise Cargill est considéré comme acquise par FFBA; autrement dit, le budget de 40.000 € prévu pour le remplacement de la chambre froide de l'entrepôt brestois de la Banque Alimentaire est bouclé !

 

Deux partenariats exemplaires : les groupements de producteurs Savéol et la SICA de Saint-Pol-de-Léon

Depuis le début de l’année, 416 tonnes de choux-fleurs, endives, artichauts et tomates pour la SICA et 79 tonnes de tomates pour Savéol, soit 495 tonnes.
Seuls 10%, environ, sont restés dans la BA 29, Le reste est parti à Lille (qui a reçu presque autant de tomates Savéol que la BA 29 : 21 tonnes, contre 22,5 tonnes !), Le Havre, Caen, Reims, Lyon, Bordeaux… Il sera question de ce partenariat au Space, à Rennes. René Gueguen et Sébastien Bleunven à Savéol, Jean-Luc Moal et Joël Choquer à la SICA de Saint-Pol-de-Léon sont les artisans de ce partenariat exemplaire, mené en relation avec la Banque Alimentaire du Finistère, la Fédération française des Banques Alimentaires et FranceAgrimer.



Savéol

Un partenariat avec la Banque alimentaire du Finistère

Yves Tirilly Yves Tirilly, son président :
Quelle est votre vision du partenariat avec Savéol, en quelques mots ? C’est un partenariat très complet. Savéol a un réel souci de limiter au maximum le gaspillage alimentaire et met donc en place les moyens humains et logistiques nécessaires. De plus, au-delà du simple don de produits, Savéol va plus loin en mettant par exemple à disposition des locaux pour stocker des marchandises lors de leur morte saison. Nous apprécions réellement travailler avec ce partenaire à la fois fiable et réactif

 

Action Le Likès/BA29

Une action concertée Le Likès-BA29, dans le cadre de la collecte 2014 : "P'tit Déj. Offert", les élèves du collège Saint-Yves et des lycées du Likès seront sollicités pour apporter, du 17 au 29 novembre, des produits secs (thé, café, boissons chocolatées, céréales, etc.) dans l'établissement, remis dans des bacs que les bénévoles de la BA viendront récupérer régulièrement. Cette opération permettra à la Banque Alimentaire du Finistère de redistribuer ses produits "basics" pour que des enfants et des adolescents puissent prendre, chez eux, durant quelques semaines, un petit-déjeuner équilibré. "P'tit Déj. Offert" !

Pas moins de 645 kilos de produits alimentaires spécifiquement "Petit-déjeuner" ont été recueillis au lycée et au collège en une semaine... Bravo les jeunes ! Et merci aux parents.


Bénévolat

La Banque Alimentaire du Finistère, sites de Quimper et de Brest, recrute des bénévoles, qui souhaitent donner une journée, ou deux demi-journées par semaine, au bénéfice des plus fragiles, des plus démunis.

Pour tous renseignements, s'adresser pour Quimper au 02.98.53.48.11, e-mail : BA290@banquealimentaire.org

Pour Brest, tél. 02.98.02.06.02, e-mail : bancalim.brest@wanadoo.fr