Bilan de la collecte 2018 dans le Finistère

Collecte nationale
Après une très bonne année 2017, le tendance à la hausse s'est confirmée en 2018. Plus de 245 tonnes de produits ont été collectés, soit une progression de 18 tonnes par rapport à l'année précédente.

La Banque Alimentaire du Finistère a maintenant arrêté les résultats définitifs de la collecte 2018 et peut en tirer les premiers constats.

Une forte augmentation des quantités collectées au niveau du Finistère

L’année 2017 était déjà  une très bonne année pour la collecte de la B.A. 29 avec 227418,64 kg collectés. En 2018, cette tendance à la hausse s’est confirmé, puisque nous atteignons 245840,46 kg soit une progression de plus de 18 tonnes ce qui représente une hausse de 8% des quantités collectées sur le département par rapport à 2017.   Une progression plus forte sur le Finistère Nord

C’est dans le Finistère Nord que la progression est la plus forte avec +12% par rapport à 2017 (+14% pour l’agglomération brestoise) alors que les résultats dans le sud ont moins progressé cette année avec + 4%. La baisse sensible sur l’agglomération de Quimper (-7.5%) est due au transfert de la collecte des magasins de Crozon vers le CCAS de Camaret en 2018, alors qu'elle était précédemment rapatriée sur Quimper (3,142 tonnes collectées en 2018).

Stabilité dans le nombre de magasins collectés

Pour cette collecte 2018, nous étions présents dans 207 magasins soit 2 de plus qu’en 2017 (205). Sur ces 207 magasins collectés en 2018, 186 étaient déjà dans la liste de 2017. Nous avons donc collecté dans 21 nouveaux magasins en 2018. Ces 21 magasins ont permis de récolter 9 tonnes de produits supplémentaires.

A l’inverse 19 magasins dans lesquels nous étions présents en 2017 n’ont pas été collectés en 2018, ce qui représente une baisse de 5.5 tonnes de produits. La variation de  magasins entre 2017 et 2018 nous donne donc un solde positif de 4.5 tonnes.

Il faut toutefois rester très prudent car ces variations en nombre de magasins et en tonnages restent des évaluations.  En effet, d’une année sur l’autre, les décomptes réalisés dans les communes ne sont pas toujours identiques. Il arrive fréquemment que des regroupements de collecte soient réalisés entre deux voire trois magasins. Ces variations de méthode rendent difficiles un suivi précis de chaque magasin sur plusieurs années. L’évaluation même du nombre de magasins supplémentaires est à prendre avec beaucoup de précautions. La recherche d’une plus grande précision dans la remontée des résultats issus des communes extérieures hors BREST et QUIMPER sera certainement une de nos pistes de progrès à mettre en œuvre encore cette année.

De fortes hausses (+10%) dans 93 magasins sur le département

Parmi les 186 magasins collectés au cours des deux dernières années, 93 ont progressé de plus de 10% et ils étaient 49 avec un tonnage important en 2018 (au-delà de 1000kg).

Des résultats en baisse dans 69 magasins du Finistère

Au cours de cette collecte, nous avons enregistré de fortes hausses mais aussi quelques baisses. 69 magasins ont vu leurs résultats chuter en 2018 par rapport aux chiffres de 2017. La baisse est importante dans 47 magasins où elle dépasse 10%. Parmi ces 47 magasins, 13 présentent une situation préoccupante puisqu’ils cumulent un fort tonnage (supérieur à 1 tonne) et une baisse qui dépasse les 10%. Nous devrons donc analyser précisément les raisons de ces écarts avec les CCAS et les responsables de magasins au cours des prochaines semaines.

Les sacs pré-remplis, de nouvelles expériences menées en 2018.

Après l’expérience menée en 2017 dans 2 magasins du département, l’opération « Sacs pré-remplis » a été élargie cette année à 4 magasins. Les résultats constatés dans la période de test en 2017 ont été confirmés cette année. Sur l’ensemble des magasins, tous les sacs prévus ont été vendus. L’opération reste maintenant à généraliser, même si nous n’avons pas vraiment pour l’instant d’échos très favorables à nos propositions  lorsque nous rencontrons les directeurs de magasins. Le frein principal à la mise en place de cette opération reste la logistique et plus particulièrement la mise en sacs des produits. La question principale pour les directeurs de magasins étant de savoir qui prend en charge cette mise en sacs et comment on procède ?

Les coupons, une alternative aux sacs pré-remplis.

Au Super U de Keredern à BREST, précurseur de la démarche « Sacs Pré-remplis » en 2017, une variante a été proposée aux clients pour la collecte 2018. Il s’agit toujours de sacs pré-remplis à 3 et 5 euros qui sont présentés en magasin (voir composition ci dessous). Le client n’achète pas un sac pré-rempli mais un coupon équivalent à la valeur de ce sac. Le coupon est remis à la B.A. après passage en caisse. 134 coupons à 3 euros et 313 coupons à 5 euros ont ainsi été collectés pour un résultat final dans ce magasin en hausse de 13% (3326 kg au lieu de 2945kg en 2017). Dans la semaine suivant la collecte toutes les denrées ont été livrées au local BA. Composition des sacs : •    Pour 3 euros, les colis comprenaient 1 grosse boite de raviolis, 1 brosse à dents, 1 tube de dentifrice. •    Pour 5 euros, les colis comprenaient 3 petites boites de petits pois carottes, sel, poivre, ½ litre d’huile de tournesol et un paquet de gâteaux au chocolat.

L’utilisation de coupons permet de répondre à la problématique de remplissage des sacs et nous permettra de répondre en 2019 aux principales objections des responsables de magasins à qui nous proposerons cette nouvelle formule afin de la généraliser.

Et maintenant 2019

La réunion bilan qui s’est déroulée le 16 janvier 2019, nous a permis de tirer les premiers enseignements de cette collecte et surtout de mettre rapidement en œuvres les nouvelles actions qui nous permettrons de faire au moins aussi bien cette année.